Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Le Bayern Munich est idéalement placé pour atteindre le dernier carré de la Ligue des champions. En quarts de finale aller, il a fait l'essentiel en battant Marseille 2-0 grâce à Gomez et Robben.
Marseille, au creux de la vague depuis plusieurs semaines, n'avait simplement pas les armes pour résister à la puissante armada allemande. Les visiteurs ont ainsi passé une soirée bien plus facile que lors de leur précédent déplacement à Bâle (défaite 1-0) voici quelques semaines.
Didier Deschamps avait bien tenté de densifier son milieu de terrain, plaçant Mbia et Diarra devant la défense, et laissant le pauvre Rémy isolé en pointe. Ainsi, les Phocéens n'ont porté (rarement) le danger devant Neuer que sur quelques balles arrêtées, qui ont d'ailleurs permis de constater que l'arrière-garde allemande pouvait manquer de sérénité.
Sûr de sa force, parfois même un peu trop, le Bayern a tissé sa toile, faisant tourner le ballon avec patience en attendant son heure. Elle arrivait juste avant le repos (44e), au terme d'un contre fulgurant initié par Lahm, poursuivi par Robben et conclu par l'inévitable Gomez, qui transformait son premier ballon exploitable. C'était le 34e but de la saison pour l'avant-centre, le 11e en Ligue des champions.
Troisième portier de l'OM, le Brésilien Andrade, jeté dans l'arène en raison de la suspension de Mandanda et des doutes entourant Bracigliano, n'a pas fait bonne figure sur le but, et a laissé entrevoir des lacunes dans le jeu au pied. Mais il a retardé l'échéance devant Gomez encore (59e) avant d'être impuissant sur la réussite de Robben.
Quant à Franck Ribéry, son retour au Vélodrome ne restera pas dans les annales. Copieusement sifflé par ses anciens supporters, le Français a éprouvé beaucoup de peine à se défaire du coriace Azpilicueta et n'a pas pesé sur le jeu. Il voudra sans doute se venger mardi prochain au retour...

ATS