Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Le Bayern Munich disputera chez lui la finale de la Ligue des champions le 19 mai contre Chelsea. Les Bavarois se sont qualifiés au bout du suspense aux tirs au but (3-1) contre le Real Madrid.
Il y avait 2-1 pour les Espagnols après le temps réglementaire et les prolongations. Comme Barcelone mardi, le Real a manqué le coche après avoir mené 2-0. En effet, après un quart d'heure, les Madrilènes avaient marqué deux fois par Ronaldo. Mais le Bayern, très pugnace, est revenu dans la partie et a réduit l'écart sur un penalty de Robben à la 27e. Ensuite, plus rien n'a été marqué.
La séance de tirs au but a très mal commencé pour le Real, puisque Ronaldo et Kaka ont manqué leur essai. Les Allemands tenaient leur os, et c'est Schweinsteiger qui les envoyait en finale, où ils devront faire sans Alaba, Luiz Gustavo et Badstuber, suspendus. Comme Chelsea aura quatre joueurs suspendus, les chances seront à peu près égales.
Au contraire de la rencontre de la veille, où Chelsea n'a pensé qu'à défendre en masse, celle-ci a opposé deux équipes désireuses d'aller de l'avant, de jouer. Cela a donc donné lieu à un match très ouvert, débridé en première mi-temps, mais beaucoup moins après. Car le spectacle est allé decrescendo.
Le Real, déchaîné, ouvrait la marque dès la 6e sur un penalty de Ronaldo après une main d'Alaba. Le Portugais transformait son 24e penalty consécutif pour les Merengue. Dans la foulée ou presque, Alaba se rachetait en servant une balle d'égalisation à Robben, mais le Néerlandais, en position idéale, ne cadrait pas sa reprise. Loins d'être choqués par le but rapidement concédé, les Allemands ne se cachaient pas et Casillas était à l'ouvrage sur un tir de Gomez (12e).
Juste avant le quart d'heure, le Real Madrid doublait la mise, toujours par Ronaldo, qui profitait d'une passe lumineuse d'Özil pour mettre son 10e but de la saison dans cette compétition. Les hommes de Jose Mourinho semblaient alors très bien lancés pour retourner à Munich le 19 mai.
Mais la persévérance du Bayern, qui attaquait franchement, se voyait récompensée. Une faute de Pepe sur Gomez permettait à Robben de réduire l'écart sur penalty (27e). Le numéro 10 des Bavarois ne manquait pas de cran, après avoir raté un penalty décisif lors du choc contre Borussia Dortmund en Bundesliga.
Jusqu'au repos, les deux équipes se montraient dangereuses, notamment par Ronaldo (30e), Benzema (31e), Gomez (34e) et surtout Robben (45e), dont le coup franc nécessitait une difficile parade de Casillas.
A la reprise, le Real laissait souvent l'initiative aux visiteurs. Les occasions se raréfiaient. On notait une tête de Gomez (48e) juste à côté puis un tir croisé de Benzema (56e) stoppé par Neuer. Au fil des minutes, la tension grandissait, les acteurs étant conscients que la moindre erreur pouvait être fatale. Gomez bénéficiait d'une balle de finale à la 86e sur une passe de Robben, mais l'attaquant tergiversait trop et était contré. Il fallait donc aller aux prolongations, qui ne donnaient rien, les deux adversaires accusant une grande fatigue.

ATS