Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quoi de plus naturel que le réveil d'un monstre au coeur d'un duel de titans ?

Cristiano Ronaldo a retrouvé la lumière pour sortir le Real Madrid d'un mauvais pas chez Bayern Munich, dans un quart de finale aller de la Ligue des champions remporté 2-1 par les tenants du titre.

Menés au score dès la 25e, après une puissante tête d'Arturo Vidal, les Madrilènes ont quitté la Bavière avec un score qui les place, finalement, en position favorable pour le match retour mardi prochain à Santiago-Bernabeu. Ils le doivent à leur principal atout, Cristiano Ronaldo, auteur d'un doublé qui lui a permis de devenir le premier joueur à atteindre les 100 buts dans les compétitions européennes (97 en C1, 1 en tour qualificatif et 2 en Supercoupe d'Europe) et, surtout, de sortir de son hibernation.

Car la machine à buts, qui avait habitué le monde à des saisons à plus de 50 réalisations, n'avait jusque-là marqué que deux fois dans cette Ligue des champions. Il était muet depuis onze heures de jeu (!) et sa réussite du 27 septembre à Dortmund. Alors CR7 n'a pas caché sa joie à la 47e, après avoir armé une volée parfaite en conclusion d'une action initiée par un excellent décalage de Casemiro vers Carvajal.

La star du Real a continué de faire mal au Bayern, provoquant notamment les deux cartons jaunes reçus par Javi Martinez en trois minutes (58e et 61e). L'expulsion du défenseur a totalement déséquilibré une rencontre qui l'avait été jusque-là. Et CR7, après plusieurs essais, a fini par doubler la mise à la 77e, de la... semelle.

Ayant traîné en début d'exercice sa blessure de la finale de l'Euro, Ronaldo est très en retard sur ses statistiques des saisons dernières. Mais ces 28e et 29e buts en 2016/17 (toutes compétitions confondues) vont peut-être libérer le quadruple Ballon d'Or juste à temps, c'est-à-dire pour le money time.

Poncif: tout peut aller très vite en football... Car les Munichois avaient bénéficié, dans le temps additionnel de la première période, d'une chance en or de prendre deux longueurs d'avance. Un penalty (sans doute très généreux) pour un k.o. Sauf que Vidal a expédié le cuir dans les tribunes de l'Allianz Arena !

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS