Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - La Ligue des champions a commencé de manière spectaculaire (groupe D) entre Real Madrid et Manchester City. Les Espagnols se sont imposés sur le fil 3-2, après avoir été menés deux fois au score.
Ils ont ainsi évité de plonger dans la crise, après leur mauvais début de saison en championnat. Manchester City avait ouvert le score contre le cours du jeu par Dzako (69e), avant l'égalisation de Marcelo (76e). Le match se débridait dans les ultimes minutes, avec la réussite de Kolarov (85e) pour les visiteurs suivie presque dans la foulée du 2-2 inscrit par Benzema (87e). Ronaldo donnait la victoire au Real à la 90e, sur la seule erreur du gardien Joe Hart,
Visiblement, les champions d'Angleterre ont regardé avec attention la manière très défensive avec laquelle Chelsea a conquis le trophée au printemps. D'où une disposition tactique extrêmement prudente, avec le seul Tevez isolé en pointe. Roberto Mancini pouvait donc se montrer soulagé de rejoindre les vestiaires au repos sur un score nul et vierge.
Le Real Madrid a dominé tant et plus, mais sans parvenir à trouver l'ouverture face au mur mancunien. Les Espagnols se heurtaient à un Hart très concentré, qui sauvait notamment à deux reprises sur des frappes de Cristiano Ronaldo (8e/12e).
Manchester City peinait à conserver le ballon face au pressing adverse, et n'arrivait par conséquent pas à aller menacer la défense madrilène, malgré deux ébauches de contre signées Yaya Touré, mais mal conclues par ses coéquipiers.
Manchester City faisait enfin preuve d'un petit peu plus d'audace avec l'entrée de Dzeko en soutien de Tevez après l'heure de jeu. Ce changement s'avérait très vite payant, l'attaquant bosniaque ouvrant le score à la 69e au terme d'un contre fulgurant mené par un Yaya Touré incroyable de puissance. L'Ivoirien passait tout près de doubler la mise à la 75e.
Le Real égalisait cependant peu après, sur une frappe somptueuse de Marcelo (76e). Le Brésilien avait déjà manqué de peu la cible à deux reprises dans des circonstances similaires (60e/66e). Sa réussite galvanisait ses coéquipiers lors d'une fin de rencontre haletante. Sur un coup franc excentré, Kolarov pensait donner les trois points aux Anglais, mais les Madrilènes trouvaient les ressources pour arracher une victoire méritée (30 tirs à 8 au final, dont 17 à 5 cadrés).
Dans l'autre match du groupe., Borussia Dortmund a battu Ajax Amsterdam in extremis, grâce à une réussite de Lewandowski à la 87e. Les Allemands avaient auparavant manqué un penalty botté faiblement par le défenseur Hummels. Le Borussia a généralement dominé, mais les Néerlandais ont parfois été menaçants pour le gardien Weidenfeller.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS