Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Il y aura bien un club français en quarts de finale de la Ligue des champions.

Une semaine après le suicide cauchemardesque du PSG à Barcelone, l'AS Monaco, pourtant battu 5-3 à l'aller, s'est qualifié au détriment de Manchester City, que les Monégasques ont battu 3-1.

Ils ont beau jouer en Ligue 1 et porter un autre maillot que celui du PSG, ce sont bien vers eux que se tournent les regards des recruteurs de tout le continent. Ils s'appellent Kylian Mbappé (18 ans), Bernardo Silva (22 ans), Fabinho (23 ans), Benjamin Mendy (22 ans) ou autre Thomas Lemar (21 ans), ils portent le maillot de Monaco, et ils sont en passe d'en faire un des produits-phares des boutiques de merchandising!

Mbappé, dont on parle énormément depuis quelques mois, a allumé la première mèche, porté par l'impertinence de son adolescence pas encore tout à fait refermée. Un tir puissant repoussé par Caballero à la 7e, un premier signal fort: l'ASM avait le couteau entre les dents.

Puis Mendy a éliminé un adversaire, débordé, centré et été contré, Bernardo Silva a hérité du ballon et centré à son tour, vers un Mbappé surgissant devant le portier des Citizens: 8e minute, 1-0. Puis Mendy, lancé par Lemar, a centré à nouveau. Cette fois-ci sans être contrarié. Un centre au sol, tendu, parfaitement ajusté et calibré: reprise de Bernardo Silva, 29e minute, 2-0. Monaco était qualifié!

Et l'équipe de Jardim l'est restée jusqu'au bout - hormis un intermède de six minutes, entre la 71e et le 2-1 signé par Leroy Sané et la 77e quand Tiemoué Bakayoko a marqué le 3-1 -, renvoyant Manchester City vers des démons que les Mancuniens pensaient avoir enfermés à double tour (éliminations dès la phase de poules en 2011/12 et 2012/13 et dès les 8es en 2013/14 et 2014/15). Jardim, le nom mérite lui aussi d'être mentionné car le coach portugais intéresse lui aussi, forcément, les grosses cylindrées.

Bien sûr, la prestation des Anglais en seconde période a été "moins pire" que celle des quarante-cinq premières minutes. Sans toutefois parvenir à s'élever à des hauteurs que seuls les grands clubs connaissent vraiment. Il y avait pourtant de quoi faire tant les Monégasques ont semblé souffrir physiquement dans la dernière demi-heure.

Fort de son succès 4-2 en Allemagne à l'aller, l'Atletico Madrid a quant à lui tranquillement fait route vers le tour suivant en faisant match nul 0-0 avec Leverkusen (avec Admir Mehmedi à partir de la 81e).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS