Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Young Boys, battus 3-1 chez eux à l'aller, n'ont rien pu faire face à l'AS Monaco au Stade Louis II, d'où ils sont repartis dépecés (4-0) au 3e tour qualificatif de la Ligue des champions.

Connu pour son ADN d'attentiste, l'ASM n'avait aucune raison de se livrer, fort de son avantage forgé au Stade de Suisse mardi passé et de l'imminence de la reprise de Ligue 1 (un duel explosif dimanche à Nice). Alors l'équipe de Leonardo Jardim a laissé YB faire "mumuse" loin des buts de Subasic et a dressé un mur à l'entrée de ses 40 derniers mètres que les Bernois n'ont que très peu réussi à franchir.

Il y a eu une percée de Lekjaks qui a débouché sur une frappe d'Afum repoussée par le portier monégasque à la 36e. Une double opportunité pour Gajic et Kubo là encore annihilée par Subasic à la 50e. Mais, surtout, il y a eu une action individuelle magnifiquement conclue d'un tir enroulé d'Ivan Cavaleiro, l'ancien junior notamment de Belenenses arrivé de Benfica cet été pour quelque 15 mio d'euros (1-0 à la 54e). Puis un corner de Moutinho qui a trouvé Kuzawa (ou Afum contre son camp) pour le 2-0 à la 64e. Et encore une action d'école pour le 3-0 de Martial à la 70e, suivi d'un tir dévié d'El Shaarawy pour le 4-0 à la 76e.

L'heure n'est pas à la démobilisation pour les Young Boys, bien au contraire. N'ayant obtenu que des matches nuls en Super League depuis la reprise, les Bernois accusent déjà un retard de six longueurs sur le FC Bâle au classement.

Et puis le parcours européen n'est pas terminé et YB aura peut-être un coup intéressant à jouer en Europa League, dont il disputera les barrages les 20 et 27 août. Uli Forte et ses joueurs connaîtront vendredi le nom de leur adversaire. Pour rappel, lorsque Bâle s'était hissé jusqu'en demi-finale de la C2 en 2012/13, il avait d'abord échoué (contre les Roumains de Cluj) lors des éliminatoires de la Ligue des champions. De quoi donner des idées aux recalés.

ATS