Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Mario Gomez constitue l'arme fatale du Bayern Munich. L'avant-centre a inscrit un hat trick en première mi-temps, ce qui a permis à son équipe de battre Naples 3-2 lors de la 4e journée.
Le meilleur buteur de la Bundesliga a fait des misères à l'arrière-garde napolitaine, dépassée par la force et le sens du placement de l'attaquant, auteur de 19 buts lors de ses 17 derniers matches avec les Bavarois. Et même si les Italiens (avec Inler et Dzemaili titulaires) ont réduit l'écart par Fernandez juste avant le repos, le Bayern tenait solidement son os. A la 79e, le même Fernandez remettait ça, ce qui donnait lieu à une fin de match débridée entre deux équipes réduites à dix. Ce succès assure quasiment aux Allemands une place en 8es de finale de la Ligue des champions.
Victorieux 3-0 à Villarreal, Manchester City s'est emparé de la 2e place du groupe, avec deux points d'avance sur Naples. Au Madrigal, Yaya Touré (2) et Balotelli ont concrétisé la totale domination des Anglais contre un "sous-marin jaune" à la dérive, puisqu'il n'a toujours pas débloqué son compteur.
Dans le groupe D, une première décision est tombée avec la qualification du Real Madrid. L'équipe de Jose Mourinho s'est imposée 2-0 à Lyon grâce à un coup franc et un penalty de Ronaldo. Une double page d'histoire a été ainsi écrite, le premier but étant le 9000e du Real sur la scène européenne alors que le deuxième était le 100e du Portugais depuis son arrivée à Madrid. Ajax Amsterdam, qui a battu Dinamo Zagreb 4-0, a pris l'avantage sur l'OL dans la lutte pour la 2e place.
Dans le groupe B, l'Inter Milan a effectué un pas vers la qualification en battant Lille 2-1. Samuel et Milito ont inscrit les buts des Milanais. Trabzonspor et CSKA Moscou ont fait 0-0 dans l'autre match.
Dans l'autre rencontre du groupe C, Manchester United a fait le métier contre les Roumains d'Otelul Galati. Avec Rooney en milieu de terrain et une équipe à vocation très offensive, Sir Alex Ferguson espérait sans doute beaucoup mieux qu'un petit 2-0. Valencia a marqué dès la 8e, mais les Red Devils n'ont ensuite pas pu enchaîner, gâchant quelques occasions. Ils ont sans doute commis l'erreur de prendre leurs adversaires de haut. Mais l'essentiel, à savoir les trois points, a été acquis. Rooney, sur un tir lointain dévié, a tout de même doublé la mise à la 87e.

ATS