Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le fisc français aurait découvert 12 comptes bancaires cachés de l'héritière de L'Oréal Liliane Bettencourt en Suisse et à Singapour, selon le site d'informations Mediapart. Ils auraient toalisé près de 100 millions d'euros fin 2010.

La milliardaire de 89 ans, troisième fortune de France avec environ 17 milliards d'euros, selon des classements de "Challenges" et "Forbes", est depuis 2007 au centre d'une enquête judiciaire qui porte notamment sur des soupçons de financement politique illégal.

Les 12 comptes bancaires mentionnés par le fisc dans un rapport de synthèse daté de fin août dernier auquel Mediapart dit avoir eu accès ont été abrités par six établissements bancaires distincts, dont cinq en Suisse. La dissimulation fiscale semble supérieure à celle déjà connue depuis la publication d'enregistrements clandestins de conversations de la milliardaire avec son majordome en 2010.

Le site Mediapart évoque des comptes à la Banque cantonale vaudoise (BCV), UBS, Julius Bär, Hyposwiss, Baring Brothers et à la succursale de Singapour de la banque liechtensteinoise LGT.

L'étude de ces comptes révèlerait de nombreux mouvements sur des montants très importants et vers des destinations inconnues, écrit Mediapart.

ATS