Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La justice française a prononcé mardi la liquidation du "Foyer helvétique". Cette maison de retraite se trouvait au centre d'un litige déchirant depuis une vingtaine d'années la communauté suisse à Marseille.

"Un mandataire liquidateur a été désigné pour procéder aux opérations de liquidation et de licenciement des 13 salariés de la maison de retraite", a précisé l'avocate du Foyer helvétique, Me Florence Itrac.

"C'est la fin de 80 ans d'histoire de ce bien commun acheté par la souscription des Suisses de Marseille", déplore Rolland Gay. Il est le président de cette association qui accueillait jusqu'au mois de septembre six résidents suisses et 12 français, âgés de 85 à 101 ans.

Pensionnaire "désespérée"

"Mme Koblet part aujourd'hui et avec elle, c'est le foyer qui ferme définitivement", souligne M. Gay. Le président ajoute que cette Suissesse de 94 ans est "désespérée de quitter le foyer, comme tous les pensionnaires l'ont été avant elle", lors de leur départ vers d'autres structures d'accueil.

Derrière cette liquidation se trame un litige opposant depuis le milieu des années 1990 le Foyer helvétique, association qui occupe le mas des Charmerettes, à son propriétaire la Fondation suisse "Helvetia-Massilia Angst-Dorrepaal". Cette dernière a saisi il y a trois ans un tribunal de Marseille pour expulser l'association et ses 18 occupants.

La fondation souhaite créer à la place de la maison de retraite un lieu pour accueillir "des étudiants ou des artistes en résidence", a indiqué Alfred Bäehler, ancien consul général de Suisse à Marseille et président de cette structure.

En plein Marseille

Les résidents du "Foyer helvétique" étaient logés dans un mas provençal du XVIIIe niché au coeur de 3,8 hectares de campagne en plein Marseille.

Le président du "Foyer helvétique" précise que même la subvention annuelle versée habituellement par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) "a fait défaut en 2012". Le DFAE versait encore en 2011 "autour de 5000 euros" (6000 francs) pour les résidents suisses, selon M. Gay.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS