Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Litige entre easyJet et son fondateur: accord à l'amiable validé

Londres - Les actionnaires de la compagnie aérienne britannique à bas coût easyJet ont validé vendredi à une majorité écrasante un accord qui va régler à l'amiable le litige entre la société et son fondateur Stelios Haji-Ioannou. Le désaccord portait sur l'utilisation de la marque "easy".
L'accord a été validé lors d'une assemblée générale extraordinaire avec plus de 99% des voix, a annoncé easyJet. La compagnie à bas coûts avait trouvé un accord début octobre avec Sir Stelios, après un long bras de fer, qui avait été porté devant la justice britannique.
La société de portefeuille du fondateur de la compagnie, easyGroup, reprochait à easyJet d'avoir violé les conditions d'utilisation de la marque "easy", qui lui appartient, et l'avait menacée de l'obliger à changer de nom.
Ce litige découlait du fait qu'easyJet tire désormais plus de 25% de ses revenus d'activités autres que la vente de billets. Or l'accord d'utilisation de la marque conclu en 2000 entre easyGroup et easyJet, avant l'introduction en Bourse de la compagnie aérienne, stipulait que ses revenus "annexes" ne devaient pas dépasser le quart de ses recettes.
CompromisLe compromis annoncé début octobre met fin à la procédure judiciaire visant la compagnie, et va lui permettre de continuer à utiliser la marque. En échange, elle versera une redevance représentant 0,25% de son chiffre d'affaires annuel. L'ensemble des restrictions concernant la répartition de ses recettes est levé.
Parallèlement, Stelios Haji-Hoannou va renoncer à son droit d'être président d'easyJet, et sa holding va perdre son droit à deux sièges au conseil d'administration de la compagnie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.