Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mamadou Sakho (26 ans) a renoncé à demander une contre-expertise, selon plusieurs médias anglais et français. Le défenseur de Liverpool a été contrôlé positif à un brûleur de graisse.

Sakho avait subi un contrôle positif le 17 mars en 8e de finale retour de l'Europa League contre Manchester United à Old Trafford (1-1). En renonçant à demander un échantillon B, le Français reconnaît implicitement son erreur. Il aurait consommé un brûleur de graisse dont il ne connaissait pas la composition exacte, et qui contenait des éléments figurant sur la liste des produits interdits.

La commission de discipline de l'UEFA va donc se pencher sur son cas. Sakho devrait plaider des circonstances atténuantes pour éviter une lourde suspension. Il risquerait jusqu'à deux ans, mais pourrait s'en tirer avec six mois, selon ce qu'il pourra faire valoir. Dans un cas similaire, son coéquipier ivoirien Kolo Touré, alors à Manchester City, avait écopé de six mois d'arrêt.

Dès l'annonce de son contrôle positif, Liverpool a décidé, en accord avec le joueur, de ne plus le prendre en considération pour les matches. Cette affaire risque aussi de priver Sakho de l'Euro 2016 dans son pays.

ATS