Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hockey sur glace - Berne s'est qualifié pour la finale des play-off de LNA après sa victoire nette 3-0 sur la glace de Fribourg Gottéron. Les joueurs de la capitale affronteront les Lions de Zurich.
Les Bernois ont donc remporté 4-1 la série des demi-finales. Ils retrouveront dès mardi les Zurich Lions (premier match à Berne) pour une finale totalement inédite depuis l'instauration des play-off en 1986. Pour les Fribourgeois, la route s'est arrêtée abruptement. Certes, ils ont fait mieux que l'an dernier où ils étaient sortis sans gloire en quarts de finale face à Davos. Mais la route de la finale leur reste interdite depuis 1994.
Le succès acquis par les coéquipiers de Bührer dans le dernier match ne se discute pas. Même si Gottéron est resté dans la partie par la grâce de leur gardien Cristobal Huet, à nouveau étincelant mardi tout comme samedi à la PostFinance Arena, les Bernois ont longtemps eu le monopole du palet.
Dans ce match où les deux portiers ont brillé, le salut pour Berne est venu de Pascal Berger. Le jeune attaquant suisse - auteur de plus de 20 buts cette saison - a su saisir les deux opportunités qui lui ont permis de "tuer" la rencontre. A la mi-match, suite à un tir de Furrer, le palet était dévié par le patin de Heins sur la crosse de Berger, qui pouvait surprendre Huet.
Puis, alors que Gottéron avait enfin sonné la révolte, le même Berger bénéficiait d'un peu trop de liberté dans la défense fribourgeoise suite à un tir du défenseur canadien Kinrade (51e).
Ce deuxième but assommait les Fribourgeois. Ils tentèrent en vain de porter le danger devant Bührer. Mais alors que Gottéron prenait le maximum de risque à six joueurs de champ, Julien Sprunger perdait le puck à la ligne rouge au profit de Christoph Bertschy. Malheureusement pour les coéquipiers de Dubé, c'était bien un Fribourgeois - le prodige Bertschy (17 ans) - qui marquait dans le but vide mais c'était dans la cage de Gottéron...

ATS