Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hockey sur glace - Vainqueur 4-3 de Genève-Servette dans un match-couperet, Bienne a un patin et demi en play-off. Corollaire, les Genevois ont réservé une place pour les play-out de LNA.
Avec sept points d'avance et un match en moins, l'avance de Bienne sur Genève-Servette semble désormais suffisante pour éviter tout retour à 13 matches de la fin du tour de qualification.
A l'image de toute la saison, les Genevois se sont réveillés trop tard dans cette partie capitale. A la suite d'un premier tiers-temps calamiteux, ils étaient menés 3-0 par des Seelandais à la fête. Avec un compte favorable de 15 tirs à 5, les joueurs de Kevin Schläpfer avaient ultradominé une première période où les Servettiens paraissaient totalement désintéressés par le sort du match. A l'exception d'un tir sur le poteau de Paul Savary après 35'' de jeu, ils se sont montrés dépassés par les Seelandais qui ont ouvert la marque sur leur première supériorité numérique (4e Tschantré).
Pour leur malheur, les Genevois ont encore encaissé le 3-0 à 40'' de la fin de la troisième période sur un but très douteux puisque le puck ne semble pas avoir franchi entièrement la ligne de but. A se demander pourquoi M. Kurmann l'a accordé.
Heureusement, les coéquipiers de Tobias Stephan ont montré un visage bien plus conquérant lors des deux dernières périodes. Grâce à un but de Fata et de Rubin, ils ont réduit le score peu après la mi-match. Ils auraient même pu prétendre revenir à égalité si le même Rubin n'avait pas vu son penalty retenu par Berra (27e).
Dès le début de la dernière période, Fata, une nouvelle fois, arrachait l'égalisation mais 2' plus tard, Spylo laissait sur place la paire de défense genevoise sur un contre et sur le rebond, Lauper pouvait marquer le but de la victoire et peut-être de la qualification pour les play-off. Pour les Genevois, il faut désormais préparer les play-out qu'ils n'ont disputé qu'une seule fois en 2006.

ATS