Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hockey sur glace - Les Aviateurs sont bien partis pour se sauver de la faillite, après l'annonce mardi d'un projet de sauvetage mené par le président de Swiss Ice Hockey Philippe Gaydoul et le banquier Thomas Matter.
En charge de la Task Force qui oeuvre pour la survie du club, Peter Bossert a affiché son optimisme, à l'instar de Jan Schibli, le vice-président de la société anonyme EHC Kloten Sport AG.
Kloten va néanmoins devoir se séparer de plusieurs éléments importants pour raisons économiques, malgré le fait que les joueurs aient majoritairement accepté une réduction de 15% de leurs émoluments. Peter Bossert a ainsi annoncé que l'attaquant international Roman Wick, l'un des plus gros salaires du club, évoluera probablement chez le voisin des Zurich Lions.
Les Aviateurs ne devraient par ailleurs disputer la prochaine saison qu'avec deux étrangers, qui pourraient être Tommi Santala (Fin) et Micki DuPont (Can), sous réserve qu'ils acceptent les nouvelles conditions salariales. Niklas Nordgren (Su) ainsi que l'entraîneur Anders Eldebrink (Su) devront par contre faire leurs valises. Le sort de plusieurs autres joueurs reste toujours en suspens, comme celui des défenseurs internationaux Patrick Von Gunten et Félicien DuBois que plusieurs médias estiment être sur le départ.
Plusieurs conditions à remplir
Le président de Swiss Ice Hockey Philippe Gaydoul (40 ans) et le président du conseil d'administration de la Neue Helvetische Bank Thomas Matter (45 ans) ont annoncé être prêts à s'investir dans l'organisation des Flyers sous certaines conditions.
Selon un communiqué du club, Gaydoul et Matter devraient apporter six millions de francs dans la société anonyme, respectivement à hauteur de 80% et 20%. Un prêt de deux millions serait accordé à la SA alors que deux autres millions seraient investis dans l'achat de nouvelles actions. Enfin, les deux millions restants serviraient à garantir l'obtention de la licence de l'équipe première pour les deux prochaines saisons.
L'assemblée de la ligue nationale, qui se réunit vendredi à Lugano, devra enfin accepter ce plan de sauvetage. Si tel est le cas, les nouveaux investisseurs auront jusqu'au 15 juillet pour régler aux joueurs les salaires d'avril toujours impayés.

ATS