Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Fribourg a fait le break en finale des play-off de LNA messieurs. Vainqueur 71-62 face à Union Neuchâtel, Olympic mène 2-0 dans cette série qui se joue au meilleur des sept matches.

Devant son public, le club fribourgeois a forcé la décision dans l'ultime quart-temps, au physique. Petar Aleksic a en effet eu la chance de faire tourner son effectif, alors que son homologue Manu Schmitt a été contraint, la faute à un banc plus faible, de s'appuyer sur les mêmes hommes. Cela a notamment été le cas Babacar Touré et Tony Brown, qui ont semblé très fatigués en fin de rencontre.

Tout était pourtant ouvert à l'entame du dernier quart-temps, alors qu'Union menait 52-50. Mais Olympic est repassé en tête dès les premières minutes, creusant peu à peu l'écart. C'est ensuite un tir primé de Westher Molteni, omniprésent en fin de partie, qui a permis aux Fribourgeois de prendre sept d'avance (61-54) à moins de quatre minutes de la fin du match. Union ne s'en est jamais remis, et d'autant plus que les Neuchâtelois ont perdu dans la foulée Touré, coupable d'une cinquième faute.

Cette victoire récompense une équipe d'Olympic plus homogène et plus constante, qui a terminé la rencontre avec trois joueurs à plus de dix points (16 pour Williamson, 13 pour Molteni et Wright). A l'inverse, Union a joué sur courant alternatif, alternant le bon à l'image de son début de match (20-14 après un quart), mais aussi le moins bon (8 points seulement dans le 2e quart, 10 dans le 4e...).

Après deux matches à Saint-Léonard, l'acte III de cette finale se jouera samedi à la Riveraine de Neuchâtel. Un rendez-vous qu'Union ne devra pas rater devant son public, sous peine de laisser les Fribourgeois filer vers le 16e titre de champion de leur histoire.

ATS