Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une place dans les quatre premiers: Genève-Servette affiche clairement ses ambitions à l'aube de la nouvelle saison de LNA.

A Genève-Servette, la confiance est inversément proportionnelle aux résultats enregistrés en Ligue des champions. Les hommes de Chris McSorley n'ont guère brillé sur la scène européenne, mais ils ne doutent de rien au moment de se lancer dans la compétition nationale. L'objectif est clair: une place dans le Top 4.

Pour leur rendez-vous habituel d'avant-saison devant les médias, les Genevois ont montré une confiance inébranlable. Sans doute le fruit de deux demi-finales consécutives - perdues les deux face aux Zurich Lions - et d'une bonne alchimie dans le vestiaire. Sur la glace, ce n'est pas encore ça. Chris McSorley a décidé d'imposer une nouvelle tactique. Celle-ci est fondée sur un très gros travail de harcèlement des deux ailiers, très haut dans le camp adverse. Mais pour que ce travail soit efficace, il faut que les trois autres joueurs occupent leur place au mètre près.

Cantonné au banc au début de la préparation en raison d'une blessure, Daniel Vukovic a fait part de ses impressions: "Bien sûr, les résultats ne sont pas bons lors des premiers matches, mais c'est vraiment la meilleure équipe que j'ai vue depuis les huit ans que je suis là. Si l'on poursuit sur le même élan, on peut aller chercher le titre!"

En attendant que les schémas soient parfaitement appliqués, il faudra bien se lancer dans la compétition dès vendredi face à Ambri-Piotta. Le contingent a subi peu de changements. Le champion du monde suédois, Johan Fransson (ex-Rapperswil-Jona) est venu apporter une puissance supplémentaire à la défense. Damien Riat, un junior revenu de Malmoe, semble s'être bien acclimaté au plus haut niveau. Repêché aussi chez les Lakers, le Jurassien Marco Pedretti a trois mois pour faire ses preuves.

Côté étrangers, Tom Pyatt est orphelin de son frère Taylor, jeune retraité. Les Canadiens Matthew Lombardi et Matt D'Agostini ont été discrets jusque-là. Ils devront se montrer les leaders offensifs. La quatrième place est toujours occupée par Alexandre Picard. Le Québécois, que l'on disait sur le départ, est arrivé la semaine dernière à Genève, après avoir soigné une blessure à la main.

ATS