Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hockey sur glace - Lausanne n'ira pas en LNA cette année non plus.
Après avoir mené 2-0 dans la finale des play-off de LNB contre Langenthal, les Vaudois ont encaissé quatre revers consécutifs, le dernier mardi soir au Schoren (4-1) lors de l'acte VI.
Les Bernois, appelés désormais à jouer le tour de promotion-relégation contre Ambri-Piotta, remportent pour la première fois le "titre" de champion de LNB. Une victoire qui apparaît méritée.
Les saisons s'enchaînent et se ressemblent pour le LHC. Comme l'an dernier et sa défaite contre Viège (4-0), l'équipe de John Van Boxmeer s'est inclinée en finale. Comme cela a été le cas ces dernières saisons, le club au plus gros budget de la "petite ligue" (entre 6 et 7 millions de francs pour cet exercice) n'a pas été à la hauteur des attentes.
Depuis sa relégation en LNB en 2005, le club vaudois a régulièrement annoncé son objectif de rejoindre la LNA en début de saison avant d'échouer soit en demi-finale (2006, 2007, 2008), soit en finale (2011 et 2012), soit en barrage de promotion relégation (2009 et 2010).
Mais cette fois-ci, la chute est rudement plus douloureuse. Sur un nuage au terme d'une saison régulière au cours de laquelle ils se sont promenés, les Lausannois se lèveront certainement mercredi avec une sacrée gueule de bois et des tonnes de regrets.
Dans cette finale, le LHC a eu un mal fou à mettre le puck au fond de la cage. Si l'on fait abstraction de la victoire lors du premier acte (6-1), le club vaudois n'a marqué que 6 buts en 5 rencontres. Son incapacité chronique à ne pas savoir marquer en supériorité numérique a également joué un rôle déterminant. A cela, il faut ajouter une défense bernoise extrêmement bien organisée, qui a su faire douter les joueurs de Van Boxmeer au fur et à mesure des rencontres.

ATS