Toute l'actu en bref

Genève-Servette a laissé s'envoler une chance en or de remporter un trophée officiel. Les Genevois sont passés complètement à travers de la finale de la Coupe de Suisse à Kloten. Ambiance morose.

Battus 5-2 par un Kloten, qui pourtant est pratiquement condamné à disputer le tour contre la relégation cette année, les Genevois pourront ruminer des regrets pendant des semaines. Au micro de la RTS, Chris McSorley n'avait pas goûté la prestation - quelconque - de ses joueurs. "Mes leaders sont restés dans le bus", a-t-il déclaré.

L'un de ceux-ci, Romain Loeffel, ne s'est pas dérobé au moment de l'interview. "Oui, j'ai fait quelques erreurs qui ont coûté des buts", relevait courageusement le défenseur neuchâtelois de Genève-Servette. La plus évidente fut celle qui a permis à Vincent Praplan de marquer le 3-2 après seulement 12'' de jeu en troisième période. Un but décisif sans doute mais... "Il restait quand même presque un tiers-temps pour tenter d'égaliser", poursuit à juste titre l'ancien joueur de Gottéron.

Les Genevois sont passés à travers et pas seulement les défenseurs. Où sont passés les Almond, Spaling, Slater ou Simek ? L'attaque subit trop la méforme de joueurs-clés. Loeffel ne contestait pas les paroles de son entraîneur. "Dans un match décisif, il faut être à 100%. Je ne comprends pas pourquoi nous sommes passés à travers."

Les Genevois n'auront pas trop le temps de s'apesantir avec des matches contre Bienne et Fribourg ce week-end afin d'assurer une place dans les huit et ne pas laisser revenir... Kloten.

ATS

 Toute l'actu en bref