Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Logitech a débuté un processus de consultation des employés en Suisse, en préalable à la restructuration annoncée en avril. La consultation concerne les employés des sites de Morges et d'Ecublens, où jusqu'à 45 postes seront éliminés, sur un total de 279.

Cette annonce fait suite à la restructuration globale qui affectera ses effectifs dans le monde entier, a indiqué jeudi le groupe vaudois dans un communiqué.

"Comme annoncé en avril, cette restructuration vise à adapter la structure de Logitech pour lui permettre de mieux répondre aux besoins des consommateurs, dans un marché de plus en plus compétitif", a déclaré le patron Guerrino De Luca, cité dans le communiqué.

Moins mais plus attrayants

Cette restructuration, qui s'inscrit dans la stratégie visant à offrir une palette de produits plus restreinte mais plus attrayante, devrait permettre de retrouver la croissance et d'assurer la pérennité de l'entreprise, selon le directeur général.

"Notre engagement à long terme vis-à-vis de la Suisse, qui fait figure de vivier de talents pour le design, le développement de produits, la vente et le marketing, reste fort. Nous sommes très fiers de la contribution que ces équipes apportent à l'entreprise", affirme Guerrino De Luca.

Pour mémoire, la simplification des structures doit permettre de réduire les charges de 80 millions de dollars par an (72,75 millions de francs). En panne de croissance, Logitech a affiché une rentabilité en net repli à l'issue de l'exercice 2011/12, clos fin mars. Son bénéfice net a plongé de 44% à 71 millions de dollars.

ATS