Toute l'actu en bref

L'inscription, seulement en allemand, doit être enlevée, car elle ne respecte pas la loi cantonale sur les langues.

Jara Uhricek, sda

(sda-ats)

Le logo sur la façade du tout nouveau bâtiment du Musée des beaux-arts des Grisons, à Coire, doit être enlevé. Ecrit uniquement en allemand, il ne respecte pas la loi sur les langues de ce canton trilingue.

L'inscription "Bündner Kunst Museum Chur" avait déjà provoqué des réactions de la part des minorités linguistiques grisonnes avant même l'inauguration du bâtiment en juin 2016. Aucune inscription en romanche ou en italien n'est visible sur les façades.

Les organisations de défense du romanche Lia Rumantscha et de l'italien Pro Grigioni Italiano estimaient que c'était un manque de sensibilité linguistique. L'absence des deux langues minoritaires constituait, selon elles, une violation de la loi qui stipule que toute inscription sur un bâtiment officiel doit être dans les trois langues officielles du canton.

Pas un texte, un logo

Le conseiller d'Etat Mario Cavigelli, chef du Département des travaux publics, avait alors déclaré que l'inscription n'est pas un texte au sens strict du terme, mais un logo. Comme il n'est pas forcément assimilé à un logo, un changement sera effectué, avait promis l'actuel vice-président du gouvernement.

Il était donc prévu d'ajouter les inscriptions "Museum d'art dal Grischun" et "Museo d'arte dei Grigioni" sur la façade. Ce plan est désormais abandonné, a indiqué jeudi le gouvernement grison. Il n'est pas possible graphiquement de créer de manière satisfaisante ce logo en romanche et en italien, explique l'exécutif.

La solution du gouvernement est donc pragmatique. Le logo en allemand va être enlevé de la façade.

Ce n'est peut-être pas le dernier chapitre de l'histoire. L'Office cantonal de la culture va se pencher sur le dossier et tenter de réaliser le logo dans les trois langues cantonales.

ATS

 Toute l'actu en bref