Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le fondateur du site WikiLeaks Julian Assange, accusé de viol en Suède, a engagé un ultime recours devant la Cour suprême britannique contre son extradition. La recevabilité de cet appel sera examinée le 5 décembre, a annoncé mardi la Haute cour.

"La Haute cour a reçu une demande de Julian Assange de pouvoir porter l'affaire devant la Cour suprême", a indiqué à l'AFP un porte-parole des services judiciaires. Cet ultime appel ne peut être autorisé que s'il porte sur un point juridique d'intérêt général, c'est-à-dire dépassant le cas spécifique de M. Assange.

La Haute cour avait confirmé le 2 novembre l'extradition de l'Australien âgé de 40 ans vers la Suède, où il est recherché pour une affaire de viol et agressions sexuelles présumés.

Assigné à résidence

Le fondateur de WikiLeaks est accusé par deux Suédoises d'avoir eu des relations contraintes et non protégées en août 2010. Il a été arrêté en décembre 2010 au Royaume-Uni sous l'effet d'un mandat d'arrêt européen.

Depuis, il dément les faits et dénonce une machination politique des Etats-Unis, liée à la divulgation par le site WikiLeaks de centaines de milliers de télégrammes diplomatiques américains à partir de novembre 2010.

Assigné à résidence en Grande-Bretagne dans l'attente de la décision de justice, Julian Assange est soumis à un couvre-feu et porte un bracelet électronique.

Outre ses déboires judiciaires, Julian Assange a perdu gros en 11 mois: ses soutiens ont fondu et WikiLeaks est désormais menacé de fermeture, en raison de difficultés financières.

ATS