Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le niveau d'alerte est passé de "critique" à "graves" en Grande-Bretagne. La sécurité reste renforcée alors que des rendez-vous sportifs majeurs vont se tenir pendant le week-end.

KEYSTONE/AP PA/MARTIN RICKETT

(sda-ats)

Le niveau d'alerte terroriste au Royaume-Uni a été abaissé samedi de "critique" à "grave" par la Première ministre Theresa May, après les progrès majeurs réalisés dans l'enquête sur l'attentat de Manchester. Deux nouvelles arrestations ont eu lieu tôt dans la matinée.

Theresa May a indiqué depuis son bureau de Downing Street que les services secrets britanniques ont rabaissé "le niveau de menace de critique à grave". Elle a souligné le "nombre important d'opérations de police" ayant eu lieu depuis la veille et la présence de "11 suspects en garde à vue" pour expliquer cette décision.

Cela signifie qu'un attentat est "très probable", mais non plus "imminent". L'alerte avait été portée à son niveau maximum mardi après l'attentat de Manchester qui a fait 22 morts et 116 blessés lundi soir, à l'issue d'un concert pop de l'américaine Ariana Grande.

"Rester vigilants"

L'attentat a été revendiqué par le groupe djihadiste Etat islamique (EI), qui multiplie les attaques en Europe alors qu'il enregistre des reculs sur son terrain en Syrie et en Irak.

Theresa May a toutefois appelé les Britanniques à "rester vigilants" à l'entame d'un week-end prolongé. Elle a précisé que l'armée resterait malgré tout déployée pendant les trois jours à venir.

Une opération de police était en cours samedi midi à Manchester dans le quartier sud de Moss Side, où une arrestation avait eu lieu la veille. Un vaste cordon de sécurité a été mis en place, tandis qu'un hélicoptère survolait la zone, a constaté une journaliste de l'AFP.

Explosion contrôlée

Plus tôt dans la matinée, la police de Manchester a arrêté deux hommes de 20 et 22 ans, après avoir procédé à une "explosion contrôlée" lors d'une perquisition menée dans le quartier de Cheetham Hill, dans le nord de Manchester, indique un communiqué.

Ces nouvelles arrestations portent à 11 le nombre d'individus en garde à vue au Royaume-Uni dans le cadre de l'enquête terroriste. Le père et l'un des frères du kamikaze, Salman Abedi, ont eux été arrêtés en Libye.

M. Abedi était connu des services de police. Il faisait partie d'un groupe faisant l'"objet d'intérêt" pour les services de sécurité britanniques, selon une source gouvernementale citée par les médias. Près de 500 enquêtes anti-terroristes, concernant 3000 personnes, étaient en cours au Royaume-Uni au moment de l'attentat, selon cette source.

C'est dans un contexte de sécurité renforcé que vont se tenir des rendez-vous sportifs majeurs pendant le week-end, notamment la finale de la Coupe d'Angleterre de football, celle du championnat national de rugby, ou le semi-marathon de Manchester.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS