Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Londres - Le Royaume-Uni a donné son feu vert à la création de la plus vaste réserve naturelle marine au monde autour des îles Chagos, dans l'océan Indien. Mais cette initiative déplaît aux anciens habitants de l'archipel expulsés dans les années 60.
Cette réserve naturelle va protéger une région que des militants écologistes ont comparée à la Grande barrière de corail d'Australie, grâce à sa vie marine et en particulier à ses récifs de corail et à sa population de thons jaunes, de tortues et de crabes de cocotier.
Elle comprendra notamment une zone interdite à la pêche à des fins commerciales. La Zone marine protégée (MPA) s'étendra sur environ 400.000 kilomètres carrés "et sa création doublera la surface des océans placés sous protection dans le monde", a expliqué M. Miliband.
Entre 1965 et 1972, quelque 2.000 Chagossiens ont dû quitter l'archipel, une colonie britannique située au sud des Maldives, à la suite d'un accord américano-britannique pour transformer la plus grande des îles Chagos, Diego Garcia (27 km2), en base militaire américaine.
L'archipel était alors habité par des métis d'Africains, d'Asiatiques et de colons français qui vivaient sous un système matriarcal, sans échanges monétaires.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS