Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Londres - Le Royaume-Uni a pris vendredi la défense du groupe pétrolier BP face aux critiques américaines sur sa gestion de la marée noire. Le Premier ministre David Cameron a souligné l'importance du groupe basé à Londres pour les économies britannique et américaine.
Le Premier ministre David Cameron, qui rentrait d'une visite inopinée en Afghanistan, s'est entretenu avec le président de BP Carl-Henric Svanberg. Il lui a fait part de son mécontentement vis-à-vis de la pollution, a indiqué un porte-parole de Downing Street. Cameron "a déclaré qu'il était dans l'intérêt de chacun que BP reste une entreprise financièrement forte et stable".
Le chancelier de l'Echiquier George Osborne s'est quant à lui entretenu avec le directeur général de BP Tony Hayward. "Le Premier ministre a clairement dit que nous avions besoin de solutions constructives et qu'il ne fallait pas oublier la valeur économique que BP représente pour les Britanniques comme pour les Américains", a-t-il dit après cet entretien.
Les milieux d'affaires, politiques et médiatiques du Royaume-Uni pressent Cameron de défendre BP, dont les critiques formulées par Washington sont perçues à Londres comme de l'anglophobie.
Cameron doit téléphoner samedi à 17h00 au président américain Barack Obama. L'entretien s'annonce délicat pour deux dirigeants qui souhaitent se montrer fermes devant leurs électeurs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS