Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ancienne décharge de Gamsenried contient environ 1,5 million de mètres cubes de résidus de production chimique déposés entre 1918 et 1978.

KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

(sda-ats)

Le site chimique valaisan de Lonza veut réduire son impact sur l'environnement. Pour entrer dans le futur en tant que centre de haute technologie, le groupe bâlois est conscient de devoir faire face au passé.

Le passé industriel est aussi synonyme de pollution. Plusieurs épines sont encore dans le pied de l'entreprise: le mercure, la pollution de son site industriel de Viège (VS) et une ancienne décharge proche de Brigue (VS). L'entreprise ambitionne d'aller au-delà des exigences légales en matière d'impact environnemental, a-t-elle indiqué mercredi.

"D'importants investissements environnementaux continueront d'être réalisés dans l'usine Lonza de Viège dans les années à venir", écrit le groupe dans un communiqué. Son objectif est de réduire l'impact environnemental malgré la croissance du site de production.

Assumer le passé

La démarche passe aussi par l'assainissement des pollutions passées. En ce qui concerne les sols pollués au mercure, trois zones habitées de Rarogne (VS) et de Viège ont déjà été assainies. Les travaux vont débuter dans deux autres quartiers et la planification est en cours pour la dernière zone.

Des investigations plus poussées sont aussi prévues dans le Grossgrundkanal qui a servi aux rejets de mercure. Des analyses sur les poissons sont prévues et des échantillons supplémentaires seront prélevés sur les berges.

L'ancienne décharge de Gamsenried pose aussi des problèmes. Elle contient environ 1,5 million de mètres cubes de résidus de production chimique déposés entre 1918 et 1978. Les concentrations en polluants dans les eaux pompées en bordure de décharge ne diminuent que lentement. Un projet d'assainissement est à l'étude, mais les investigations dureront encore quelques années.

L'assainissement de l'enceinte de l'usine Lonza à Viège se poursuit. Le sol contient du mercure et de nombreux autres polluants et solvants, déversés depuis 1907. Le site est inscrit au registre des sites contaminés du canton depuis 1990.

Satisfaction étatique

L'Etat du Valais salue l'engagement de Lonza dans cette voie d'assainissement des sites pollués résultant de son activité industrielle passée. Dans un communiqué, le canton relève que l'assainissement des sols pollués au mercure en zone habitée à Rarogne et Viège se poursuit selon la planification. Quant à la décharge de Gamsenried, il attend qu'un projet soit élaboré de manière à résoudre le cas de manière durable.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS