Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ex-sélectionneur de l'Espagne Julen Lopetegui, limogé juste avant le Mondial, a déclaré en sanglots que son éviction avait été "le jour le plus triste de (sa) vie depuis la mort de (sa) mère".

"Mais aujourd'hui est le jour le plus heureux de ma vie", s'est empressé d'ajouter Lopetegui, durant sa présentation comme nouvel entraîneur du Real Madrid.

Le président du Real Madrid, Florentino Perez, a lui eu des mots très durs envers la fédération espagnole qui a eu selon lui une "réponse disproportionnée, injuste et sans précédent dans le monde du football dans des cas similaires" en limogeant Lopetegui.

Perez a également dénoncé une "absurde réaction d'orgueil mal placée".

L'annonce de la nomination mardi de Lopetegui à la tête du club merengue a déclenché un psychodrame avant un Mondial que la "Roja" abordait comme l'une des favorites.

Ulcéré d'avoir appris son départ, initialement prévu après le Mondial, "cinq minutes" avant la publication du communiqué du Real, le président de la fédération espagnole Luis Rubiales a démis mercredi de ses fonctions Lopetegui, trois semaines après l'avoir prolongé jusqu'en 2020.

"Nous sommes convaincus que nous avons agi d'une manière absolument honnête et absolument claire", s'est défendu Lopetegui.

"J'aurais aimé que Rubiales ait fait les choses d'une autre manière", a-t-il ajouté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS