Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La banque centrale américaine (Fed), ici son siège à Washington, pourrait relever quatre fois ses taux cette année (archives).

KEYSTONE/AP/PABLO MARTINEZ MONSIVAIS

(sda-ats)

Loretta Mester, la présidente de l'antenne de Cleveland de la Réserve fédérale (Fed), dit pencher pour plutôt quatre hausses de taux cette année aux Etats-Unis, sur fond d'accélération de la croissance et de quasi plein emploi.

Priée de dire si elle souscrivait à la prévision médiane de la Fed qui est de trois resserrements cette année, comme en 2017, elle a répondu vendredi qu'elle était "à peu près" dans la ligne. "J'en voudrais probablement un de plus, ou une trajectoire un peu plus dure, car je pense que la croissance accélère un peu".

Selon elle, le taux de chômage, actuellement de 4,1%, devrait se stabiliser autour de 4,75%. "Une hausse graduelle des taux d'intérêt permet d'équilibrer les risques de manière appropriée", a ajouté Loretta Mester, qui vote cette année aux réunions de politique monétaire de la Fed.

Des divergences

Le président de la Réserve fédérale de Philadelphie, Patrick Harker, a plaidé, vendredi aussi, de son côté pour deux relèvements des taux seulement en 2018, en raison de la faiblesse de l'inflation et de risques pour le marché obligataire, alors que la plupart de ses collègues en prévoient trois.

Le virage accommodant adopté par Patrick Harker, qui a soutenu les trois hausses décidées par la Fed l'an dernier, traduit une inquiétude croissante quant à la capacité de l'institut d'émission à amener l'inflation vers son objectif de 2%. En novembre Patrick Harker disait encore que trois hausses des taux lui sembleraient être un bon rythme en 2018.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS