Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plus de 70 femmes accusent Harvey Weinstein de harcèlement ou d'agressions sexuelles (archives).

KEYSTONE/AP/MICHAEL SOHN

(sda-ats)

Les procureurs de Los Angeles ont annoncé jeudi qu'ils étudiaient trois cas d'agression sexuelle présumée imputée au producteur hollywoodien déchu Harvey Weinstein. Plus de 70 femmes l'accusent de les avoir sexuellement harcelées et agressées ou violées.

Depuis les révélations du New York Times et du New Yorker au début octobre, qui ont provoqué la chute du cofondateur du studio Miramax, des enquêtes policières ont été lancées à Los Angeles, New York et Londres. Aucune n'a pour l'instant abouti à l'ouverture de poursuites formelles contre lui.

"Trois affaires concernant M. Weinstein ont été transmises à notre bureau le 1er février dernier par le département de police de Los Angeles et sont à l'étude", a déclaré un porte-parole du bureau des procureurs de Los Angeles.

Pas de commentaire de Weinstein

M. Weinstein, 65 ans, nie avoir eu des relations non consenties. Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès de sa porte-parole ou de ses avocats à la suite de ce développement.

Sa disgrâce a libéré la parole de centaines de femmes qui, portées par les mouvements #MeToo ou #BalanceTonPorc, ont témoigné de leurs expériences et mis en lumière l'ampleur du phénomène.

Des hommes de pouvoir évoluant dans le monde du divertissement, des médias ou de la politique accusés de se comporter en prédateurs sexuels ont été emportés par cette vague.

Le dernier en date, Steve Wynn, magnat des casinos à Las Vegas et Macao, a démissionné mardi de la direction de sa compagnie.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS