Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La ville de Los Angeles a adopté mardi un texte imposant le port obligatoire du préservatif sur les tournages de films pornographiques. Elle devient ainsi la première ville américaine à légiférer sur le sujet.

Le texte a été voté par 11 voix contre une, et doit faire l'objet, dans les prochains jours, d'une second vote à la majorité simple - qui semble acquis - pour être définitivement adopté.

La ville a ainsi pris les devants, après que l'association AIDS Healthcare Foundation (AHF) eut annoncé en fin d'année dernière avoir réuni les signatures nécessaires pour soumettre à référendum, en juin prochain, un texte imposant le port du préservatif dans l'industrie pornographique. L'organisation d'un tel referendum aurait coûté à ses organisateurs quelque 4 millions de dollars.

Tournages suspendus

L'ordonnance votée mardi assortit toute délivrance de permis de tournage de film porno à Los Angeles d'une obligation de fournir et utiliser des préservatifs pendant les prises.

L'industrie pornographique, concentrée dans la Vallée de San Fernando, au nord d'Hollywood, est régulièrement accusée de rechigner à imposer le préservatif à ses acteurs. En 2004, 2010 et 2011, les tournages avaient dû être suspendus plusieurs semaines après que des acteurs eurent découvert qu'ils étaient séropositifs.

La loi californienne se contente aujourd'hui d'exiger "une protection" contre les maladies sexuellement transmissibles sur les plateaux, mais elle est peu respectée, affirment les défenseurs du texte voté mardi.

ATS