Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lotti Latrous a abandonné son projet humanitaire en Côte d'Ivoire pour raisons de santé. La Suissesse s'est illustrée à plusieurs reprises pour son engagement dans les bidonvilles d'Abidjan.

La femme de 59 ans, qui souffre d'asthme depuis l'enfance, a regagné la Suisse, suivant les conseils de son médecin et pour ne risquer aucune dégradation de sa fonction respiratoire, a indiqué lundi la fondation Lotti Latrous dans un communiqué.

Après quelques nuits "douloureuses et sans sommeil", Lotti Latrous a décidé qu'elle devait donner priorité à son état de santé. Alors qu'elle vivait dans les quartier insalubres de la capitale économique du pays, son infirmière lui avait diagnostiqué, il y a quatre ans, une inquiétante tuberculose pulmonaire. Plusieurs pneumonies avaient suivi.

Suissesse de l'année 2004

Lotti Latrous s'est rendue célèbre pour son engagement en faveur des plus démunis dans les bidonvilles d'Abdijan. Depuis 1999, elle a fondé et bâti une morgue, un orphelinat et une clinique. Grâce à son dévouement, elle a été élue par le public télévisé helvétique "Suissesse de l'année" en 2004. Elle a aussi gagné en 2002 le prix Adele Duttweiler doté de 100'000 francs.

Le projet d'Abidjan a été confié à trois collaboratrices suisses et françaises, Lotti Latrous demeurant présidente de sa fondation.

ATS