Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - L'autorisation de tir d'un loup dans la région de Crans-Montana (VS) est entrée en vigueur pour une durée de 60 jours. Pour celui qui a ordonné le tir, le conseiller d'Etat Jacques Melly, il n'y a aucun doute: cette décision "était rapide et juste".
"Le loup n'est pas un animal de contes à idéaliser, il est un carnassier", affirme le ministre PDC dans les pages du "Temps". Et d'ajouter que, dans les zones urbaines, on a tendance à occulter cette réalité.
"J'aime les animaux mais, avec tout le respect que j'ai pour le loup, il s'adapte toujours aussi mal qu'il y a un siècle", poursuit Jacques Melly. A ses yeux, il y aurait assez de place ailleurs pour l'accueillir, "dans les grands espaces de l'Europe de l'Est par exemple".
Pour rappel, deux jeunes vaches et plusieurs moutons ont été tués ces derniers jours sur deux alpages de la région de Crans-Montana qui dénombrent quelque 1900 bovins. L'analyse des morsures révèle qu'au moins un loup est à l'origine de ces attaques.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS