Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Duisbourg - La ville de Duisbourg, le maire et les responsables de la Love Parade sont accusés de graves négligences deux jours après la mort de 19 personnes lors de la Love Parade. Les médias allemands se sont montrés particulièrement virulents envers.
De nombreuses voix assurent que Duisbourg (moins de 500'000 habitants), était trop petite pour accueillir un événement qui, d'après les organisateurs, a rassemblé 1,4 million de personnes. Le drame a aussi fait 342 blessés. Le parquet a assuré que plus aucune des personnes hospitalisées n'était en danger de mort.
Le magazine "Der Spiegel" affirme que le site de la Love Parade avait obtenu l'autorisation d'accueillir seulement 250'000 personnes. Le quotidien de Cologne, "Kölner Stadt-Anzeiger", assure que le maire de Duisbourg Adolf Sauerland avait été averti par écrit en octobre 2009 que le terrain de l'ancienne gare de fret était trop petit.
"Même si une enquête est toujours en cours, il est évident que les responsables de la ville de Duisbourg ont complètement échoué", accuse le quotidien local "Neue Rhein Zeitung" (NRZ).
"C'est la ville et les organisateurs qui en sont responsables", a renchérit Rainer Wendt, officier de police et dirigeant du syndicat national des forces de police. "Je les avais mis en garde il y a un an, en disant que Duisbourg n'était pas un lieu approprié pour une Love Parade. On y est trop à l'étroit, trop gêné", a-t-il déclaré.
Selon le quotidien "Bild", des passants ont lancé des ordures à M. Sauerland lorsqu'il s'est rendu sur les lieux, avant de l'injurier et de le siffler copieusement. Le maire de la ville n'a pas exclu une démission.
Les télévisions diffusent des images édifiantes montrant des corps inanimés transportés au dessus de la foule ou des jeunes à terre écrasés par d'autres. Parmi les morts figurent 11 femmes et 8 hommes, dont sept étrangers.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS