Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'écologiste Luc Recordon, qui n'est pas réélu dimanche au Conseil des Etats, ne siégera pas au National. Il a annoncé qu'il allait laisser son siège à la co-présidente des Verts suisses Adèle Thorens, première des viennent-ensuite.

"Avec la défaite de ce jour, on se retrouve avec deux éléphants qui barrent la route à une jeune femme pleine de dynamisme et avec de nombreux relais au National", a déclaré Luc Recordon en référence à son élection et celle du syndic de Lausanne Daniel Brélaz au détriment d'Adèle Thorens. Cela allait briser l'équilibre homme-femme et générationnel qui m'est cher, j'ai donc décidé avec beaucoup de regrets de renoncer à mon siège."

L'écologiste a ajouté qu'il ne voyait pas sa défaite au Conseil des Etats comme "mortifiante", puisque le résultat s'est joué à quelques milliers de voix. "Il faut prendre cela avec philosophie, c'est une bonne leçon du fameux "servir puis disparaître", a-t-il ajouté.

L'avocat a déclaré qu'il allait désormais consacrer plus de temps à son étude, et qu'il se présenterait aux élections communales à la municipalité de Jouxtens-Mézery. Interrogé sur une éventuelle participation aux élections cantonales de 2017, il a répondu "je ne crois pas".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS