Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le HC Bienne continue à surpendre en demi-finales. Les Seelandais mènent 2-0 dans la série après leur succès 2-1 contre Lugano. "0-2, ça ne signifie encore rien!", lâche le Luganais Luca Cunti.

Vraiment rien ? Cunti: "Non, vraiment rien. Si nous continuons à joueur comme jeudi dans le dernier tiers-temps, nous allons trouver la faille et encore retourner la série." Mais pourquoi Lugano n'a remporté aucun des deux premiers matches ? Cunti: "En fait, nous n'avons pas fait tout faux. Mais nous avons commis encore trop de fautes. A mon goût, nous leur offrons encore trop de chances. Nous devons changer ça."

Les Biennois voient la situation d'un autre oeil. "Réussir un break à Lugano est une chose grandiose", a souligné l'attaquant du HC Bienne, Jan Neuenschwander. "Maintenant, nous devons bien récupérer jusqu'à samedi et tenter d'enchaîner un troisième succès."

Les Biennois ont impressionné en particulier avec leur force mentale au cours des deux premières parties des demi-finales. Menés les deux fois, ils ont retourné le score. Neuenschwander: "Lugano a essayé de nous provoquer. Les Tessinois ont commencé la partie de manière très agressive. Mais nous sommes restés calmes. Et nous savions que nous allions trouver un moment dans la partie pour revenir. Mais nous ne voulons pas tenter le diable à chaque fois. Samedi, ce serait bien que nous ouvrions le score."

L'assist de l'arbitre

Le fait de la soirée s'est produit dans un Hallenstadion à guichets fermés où Berne a égalisé dans la série après sa victoire 4-3 après prolongation face aux Zurich Lions. Simon Bodenmann a réussi le but de la victoire à la 68e minute. L'assist a été réalisé par... l'arbitre valaisan Michael Tscherrig. Bodenmann: "Je n'ai pas souvenir d'avoir déjà marqué un tel but. Lukas Flüeler a repoussé un tir, le palet a rebondi sur le patin de l'arbitre (réd: placé à droite de la cage zurichoise) et je me suis retrouvé avec le but grand ouvert devant moi."

L'équipe de la capitale a eu beaucoup de chance au cours de cette scène décisive. "Mais d'un autre côté, nous aurions dû plier le match avant. Personnellement, j'ai eu plusieurs opportunités que je n'ai pas exploitées. Mais c'est égal, à la fin nous avons effacé notre mauvais départ (0-2 dans le premier tiers-temps)".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS