Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La carrière du gymnaste Lucas a été marquée par les blessures et les maladies. Le médaillé d'argent des Championnats d'Europe 2013 a finalement jeté l'éponge en raison d'une blessure à la main.

A Aarau, l'Argovien a livré les raisons de son retrait lors d'une conférence de presse.

Le carnet de santé de Fischer est jalonné de notifications. En août 2010, il était victime d'une première crise d'épilepsie, qui sera suivie par six autres. La dernière, l'été qui a suivi le gain de la médaille d'argent aux barres parallèles aux Championnats d'Europe à Moscou en 2013.

Son exploit en Russie restera le haut fait de sa carrière, puisque ensuite le talentueux Argovien ne s'est plus aligné en compétition. Ont suivi deux opérations au genou et leurs très longues périodes de retour à la compétition. Les visites aux médecins dictaient son quotidien, alors que Fischer ne voulait pas abandonner.

Depuis quelques mois, Fischer se bat contre une verrue dans la main, qui lui rend très désagréable son entraînement aux barres. Malgré les soins, il a dû s'astreindre à une longue pause loin des engins. "Les hauts et les bas, l'entraînement avec des douleurs à la main et la chair ouverte ont fini par miner mon moral, a-t-il expliqué. A un moment, les douleurs étaient devenues si fortes que je ne pouvais plus les supporter et m'ont pris ma puissance et mon énergie pour l'entraînement."

Après une visite chez son médecin voilà deux semaines, Fischer a compris qu'il ne pourrait plus retrouver cette énergie. "La cicactrisation dans la main était si profonde que je devais ou me faire opérer ou suivre une très longue thérapie. Las, j'ai su: je n'en peux plus!"

Pour l'Argovien, cette décision fut bien la plus difficile de sa vie. Il aurait voulu participer à un Championnat du monde ou à des Jeux Olympiques. Une année avant Rio, la déception n'est que plus grande.

ATS