Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les universités de différents cantons se pressent au portillon pour développer des études de médecine. Lucerne est désormais aussi sur les rangs (photo symbolique).

KEYSTONE/TI-PRESS/SAMUEL GOLAY

(sda-ats)

Le conseiller d'Etat lucernois Reto Wyss, en charge de l'éducation, souhaite proposer à partir de l'automne 2017 des études de médecine à l'Université de Lucerne. La formation jusqu'au master serait organisée en collaboration avec l'Université de Zurich.

Le Parlement cantonal avait demandé au gouvernement des mesures pour le recrutement de personnel médical. Pour Reto Wyss, le projet de former des médecins à Lucerne va dans ce sens: "Je pense que nous allons vers une solution avec du potentiel", a-t-il dit samedi à l'ats, confirmant une information de la Neue Luzerner Zeitung.

Les universités de Lucerne et Zurich ont présenté leur projet de coopération à la Conférence suisse des hautes écoles. Mais les gouvernements des deux cantons, et probablement le parlement lucernois, auront leur mot à dire avant qu'il ne soit lancé. Le ministre PDC, interrogé sur les coûts, n'a pas souhaité s'exprimer.

Reto Wyss attend de cette nouvelle formation une plus-value pour toute la région. "Les étudiants doivent apprendre à connaître nos hôpitaux; l'idéal serait qu'ils puissent pratiquer dans le canton après leur formation", a-t-il indiqué à la Neue Luzerner Zeitung.

En février, le Conseil fédéral a décidé de débloquer 100 millions de francs pour augmenter le nombre de médecins diplômés. D'autres universités ont déjà annoncé leur intérêt: Fribourg, qui forme les jeunes médecins jusqu'au bachelor, souhaiterait étendre les études au master. Saint-Gall réfléchit aussi à un "Medical Master" et les EPF de Lausanne et Zurich songent à mettre sur pied un bachelor de médecine.

ATS