Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dortmund n'a pas contacté Nice pour Lucien Favre, a assuré Jean-Pierre Rivère, le président du Gym.

"Il ne nous a pas dit qu'il voulait partir", a-t-il ajouté, cité par l'AFP, au sujet des rumeurs de départ de son entraîneur.

"Je ne veux pas parler de ça", a répondu pour sa part le technicien vaudois, en marge de la réception de l'équipe par la Ville de Nice à la Villa Masséna, pour célébrer la belle 3e place du club en Ligue 1.

"Quand on a de bons éléments, on ne peut pas être surpris qu'ils intéressent des grands clubs", avait dit quelques jours plus tôt le directeur général de Nice, Julien Fournier. Selon lui, "Lucien Favre est un entraîneur de très haut niveau. Chercher à l'engager est forcément une excellente idée. Mais nous, nous l'avons eu l'été dernier. Et nous avons un contrat relativement long".

"Dortmund a le droit d'y songer", avait ajouté Fournier, précisant que Favre "n'a jamais manifesté l'envie de partir".

Si le club de la Ruhr était néanmoins intéressé, "il y aurait éventuellement des discussions", a précisé Jean-Pierre Rivère, laissant ouverte la possibilité d'un départ.

En cas de transfert, Nice demanderait à Dortmund une indemnité de 4 à 5 millions d'euros (4,4 à 5,5 millions de francs) pour un entraîneur en contrat jusqu'en 2019, selon des sources proches du club.

Le Borussia, entraîné par Thomas Tuchel, n'est pas encore assuré de se qualifier directement pour la prochaine Ligue des champions, il est à la lutte pour la 3e place avec Hoffenheim avant la 34e et dernière journée, ce week-end. La question d'un éventuel changement sur le banc pourrait se poser après avec plus d'acuité.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS