Toute l'actu en bref

Lucien Favre est parti... pour rester à Nice. Selon "L'Equipe", l'OGC Nice s'est opposé au départ de son entraîneur à Dortmund.

Le club azuréen a effectivement été sollicité par le Borussia à la recherche d'un entraîneur après le renvoi de Thomas Tuchel. Mais "L'Equipe" affirme que les dirigeants azuréens estiment que cette approche est intervenue bien trop tardivement pour entrer en matière. Troisième de Ligue 1, Nice reprendra l'entraînement le 19 juin. Sa première échéance sera le troisième tour préliminaire aller de la Ligue des Champions le 25 ou le 26 juillet.

Sous contrat encore deux ans avec l'OGC Nice, Lucien Favre est condamné à nouveau à faire des miracles s'il demeure à la barre. Le Vaudois devra, en effet, pratiquement bâtir une nouvelle équipe avec les départs annoncés de Mario Balotelli, de Younes Belhanda, de Ricardo et de Jean-Michaël Seri, lequel serait sous le radar du Paris Saint-Germain pour un transfert qui devrait se finaliser à la hauteur de 25 millions d'euros. Par ailleurs, rien ne dit qu'Alassane Pléa et Wylan Cyprien, bléssés au genou en début d'année, soient opérationnels ces prochains mois.

Fidèles à une politique de recrutement qui s'interdit d'être dispendieuse, Nice serait sur le point d'engager deux espoirs, les demis de Caen Jean-Victor Makengo et de Valenciennes Adrien Tameze. Le club fait le pari que ces deux joueurs s'imposeront au plus haut niveau grâce à la science de son entraîneur.

ATS

 Toute l'actu en bref