Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le FC Lugano traverse une crise: dernier en Super League, comme dans son groupe d'Europa League. Pierluigi Tami conserve cependant la confiance du président Angelo Renzetti.

Le club tessinois n'a pas gagné depuis le 17 septembre et un succès poussif 1-0 en Coupe de Suisse contre Köniz, équipe de Promotion League. En championnat, les bianconeri sont même sevrés de succès depuis le mois d'août.

Le président Renzetti reste pourtant d'avis que Pierluigi Tami est l'homme de la situation. Il a maintenu sa confiance en son entraîneur lors d'une conférence de presse. Lors de ses dernières sorties, Lugano n'a jamais été vraiment dominé nettement: le club a souvent connu une part de malchance ou un manque de réussite.

L'équipe continue d'essayer, a reconnu le président. Selon lui, c'est le signe que Tami parvient toujours à atteindre et motiver ses joueurs. Le superbe deuxième tour réussi au printemps et le bon début de saison ont fait monter les attentes et suscité une euphorie passagère. Mais il demeure que l'objectif des bianconeri n'a pas changé: "le maintien", dixit Angelo Renzetti.

Le président a aussi reconnu avoir commis des erreurs, comme les autres. Il s'est parfois épanché dans les médias directement après les matches, alors que les émotions n'étaient pas retombées. "J'éviterai ça à l'avenir", a-t-il promis.

L'équipe doit profiter de la pause actuelle pour travailler et se regrouper. Dans dix jours, Lugano reprendra la Super League contre Bâle. Même un revers face au tenant du titre n'aura pas de conséquence fâcheuse pour l'entraîneur, a assuré le président Renzetti.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS