Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lugano a marqué tôt pour obtenir un 2e succès dans cette finale et revenir à 3-2. Hans Kossmann aimerait bien avoir la solution au manque de réalisme de ses joueurs à la Resega.

Préparer son équipe, avertir ses joueurs que le début de match sera crucial et encaisser un but après 27 secondes de jeu, il y a de quoi avoir envie de faire rentrer ses troupes à pied de Lugano à Zurich.

"Je préfère qu'on commence bien, mais on n'a pas bien commencé, lâche un Hans Kossmann un brin désabusé. Ce but après 27 secondes, ce n'est pas la meilleure façon de démarrer ce match ce soir, c'est clair. Mais Lugano joue bien à la maison et nous on joue bien chez nous. Pour l'instant, je n'ai pas trouvé qu'il y avait beaucoup de coaching tactique à faire. La ligne de Lapierre est la plus forte et j'ai vu plusieurs matches où plusieurs lignes ont bien fonctionné contre eux. En fait, ça dépend du match."

Quant au manque de réalisme de ses ouailles à l'extérieur (un seul but en trois matches dans cette finale), le Canado-Suisse répond par une boutade: "Si j'avais la solution, je l'aurais utilisée."

Pour le défenseur Dave Sutter, les voyages au Tessin doivent cesser. "On ne veut pas revenir à Lugano, martèle l'ancien défenseur de Genève et de Bienne au micro de la RTS. Nous avons mal commencé notre match. Après, nous avons essayé de revenir mais sans pouvoir marquer. Cette défaite nous fera du bien, car elle va nous permettre de nous rendre compte que c'est bien le quatrième match qui est le plus difficile à gagner. Nous avons maintenant du temps pour corriger les détails."

Dans le camp des vainqueurs, on savoure cette victoire avec énormément de retenue, puisqu'elle n'offre au final qu'un sursis au HC Lugano. "Nous avions tous confiance, nous savions que nous allions sortir fort ce soir, a rappelé le meilleur compteur des play-off Maxim Lapierre. Mais ce n'est qu'un petit pas dans la bonne direction, nous avons maintenant un gros match à gagner à Zurich. Le break de trois jours est bon pour les deux équipes, nous pourrons soigner les blessures, récupérer, nous réhydrater et reprendre un peu de sommeil."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS