Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Même le ciel de Moscou a pleuré avec nous", a imagé Ivan Rakitic, l'Argovien de la Croatie, battu 4-2 en finale de la Coupe du monde 2018 par la France.

"Nous étions la meilleure équipe", insiste le milieu de terrain du FC Barcelone, "très déçu".

"Difficile de décrire mes sentiments, continue l'ancien junior du FC Bâle. Je suis fier mais, évidemment, je suis également triste et déçu. Nous étions clairement la meilleure équipe, mais c'est le football. Nous devons féliciter la France et dire que la deuxième place, pour un pays comme la Croatie, est incroyable. Le monde entier - à part la France - nous soutenait et j'en suis fier. A la fin, même le ciel était triste. J'espère avoir une autre chance un jour."

Et de conclure, au micro de SF, sur un mot à l'attention de son autre pays. "Je salue la Suisse et je félicite son équipe pour son Mondial. Et je remercie tous les fans suisses qui m'ont soutenu. C'était un beau mois."

"Aucun regret à avoir, nous étions la meilleure équipe durant la majeure partie du match, acquiesce pour sa part Luka Modric. Malheureusement, certains buts ont fait tourner les choses en leur faveur. Les Français seront célébrés, mais nous pouvons garder la tête haute", ajoute l'âme des Vatreni, élu meilleur joueur de ce Mondial. "J'en suis fier, mais le soutien incroyable du public croate me rend encore plus heureux. Tu sais que tu as accompli quelque chose de grand malgré la défaite, mais c'est dur d'être arrivé si près et de ne pas avoir gagné."

Le latéral droit des Croates Sime Vrasjlko partage la même impression que Modric. "Nous y avons mis tout notre coeur et n'avons rien à regretter. J'espère que les supporters le ressentent également. On se souviendra toujours de nous pour ça. Nous pouvons être fiers. Ce tournoi appartient à tous: nous avons joué pour le public et pour notre pays."

Pour Zlatko Dalic, sélectionneur des Vatreni depuis octobre seulement, a tenu à relever l'importance du penalty accordé par l'arbitre après visionnage de la vidéo. "Ca nous a fait mal et tout a été de plus en plus difficile après. Je voudrais féliciter les Français. Nous sommes très tristes. Je voulais tellement devenir champion du monde, mais tel est le football."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS