Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La lutte contre la criminalité s'intensifiant, les pays demandent de plus en plus souvent à la Suisse de rechercher des personnes. Le nombre de requêtes a augmenté de 150% en dix ans, indique une statistique de l'Office fédéral de la justice (OFJ).

Pas moins de 22'088 demandes de ce type ont été comptabilisées l'an dernier, contre 8769 en 2002. Cette hausse reflète notamment le fait que la criminalité s'intensifie et devient toujours plus internationale, a indiqué dimanche Folco Galli, porte-parole de l'OFJ, confirmant une information du journal dominical alémanique "SonntagsZeitung".

Cette augmentation est aussi la conséquence de la participation de la Suisse à l'Espace Schengen depuis décembre 2008. Cet espace comprend les territoires de 26 Etats européens.

Demandes d'extraditions en hausse

Autre effet de cet afflux de demandes, le nombre d'extraditions demandées à la Suisse a augmenté de 130%. Il est passé de 146 en 2002 à 336 l'an passé, selon l'OFJ.

Les requêtes pour rechercher des personnes déposées par la Suisse à l'étranger ont elles gonflé de 12% en dix ans. La hausse a toutefois été progressive jusqu'en 2010, puis elle a fléchi. Dans le détail, il y en a eu 144 en 2002, contre 240 en 2010 et 161 l'an dernier.

Les demandes d'extradition déposées par la Suisse se sont accrues de 63% durant la période considérée, passant de 106 à 173. Toute demande d'extradition est précédée d'une demande de recherche qui chacune concerne des personnes faisant l'objet d'une procédure pénale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS