Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après une année 2017 record, le groupe propriétaire de Louis Vuitton et 69 autres marques, engrange un bénéfice semestriel en forte progression (archives).

KEYSTONE/AP/WALLY SANTANA

(sda-ats)

LVMH a réalisé un premier semestre nettement supérieur aux attentes, son bénéfice net bondissant de 41% pour atteindre les 3 milliards d'euros (environ 3,5 milliards de francs) grâce aux performances de l'ensemble des divisions.

"Les excellents résultats du premier semestre témoignent de la forte désirabilité de nos marques et l'efficacité de notre stratégie", s'est félicité mardi le PDG, Bernard Arnault, cité dans le communiqué.

"La performance est d'autant plus remarquable que l'environnement monétaire est défavorable", a-t-il souligné, insistant également sur le fait que "malgré une demande mondiale dynamique, les incertitudes monétaires et géopolitiques demeurent. Dans ce contexte, nous demeurons vigilants sur la seconde partie de l'année", poursuit M. Arnault.

Au cours du deuxième trimestre, le groupe aux 70 marques - dont Louis Vuitton, Christian Dior, Fendi, Hennessy ou Dom Pérignon - voit ses ventes s'établir à 10,9 milliards d'euros, soit une progression de 11% en données publiées comme en données organiques.

Pour l'ensemble du semestre, le chiffre d'affaires de LVMH s'établit à 21,8 milliards d'euros. Son bénéfice net atteint les 3 milliards d'euros, bondissant de 41% sur un an - alors que les consensus compilés par les agences Factset et Bloomberg tablaient sur 2,6 milliards.

De son côté, le bénéfice opérationnel courant s'établit à 4,6 milliards, en hausse de 28%, la marge opérationnelle ressortant à 21,4%.

La Mode et Maroquinerie, division-phare du groupe, a engrangé à elle seule 4,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires au cours du deuxième trimestre. Pour son mastodonte Louis Vuitton, dont il ne détaille pas les performances financières, LVMH fait état d'une "croissance remarquable, portée par le juste équilibre entre tradition et modernité".

Première capitalisation française

Deuxième activité du groupe, la Distribution sélective (Sephora, DFS) totalise 3,2 milliards d'euros, soit une progression de 9% en organique sur un an.

Les Vins et Spiritueux affichent 1,07 milliard d'euros de chiffre d'affaires (+3%), "en dépit des contraintes d'approvisionnement", a précisé le groupe.

En mai, LVMH avait détrôné le pétrolier Total en devenant la première capitalisation boursière de la place de Paris. Il pèse actuellement plus de 151 milliards d'euros.

En 2017, LVMH avait connu une année record, avec des ventes dépassant les 42 milliards d'euros et un bénéfice net atteignant 5,1 milliards d'euros.

afp/lk

version en ligne de la bsf155

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS