Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le numéro un mondial du luxe LVMH, propriétaire de Louis Vuitton, Céline, Givenchy ou encore Guerlain, a vu ses ventes bondir de 25% au premier trimestre à 6,58 milliards d'euros (7,9 milliards de francs). Presque toutes les branches ont inscrit une croissance organique à deux chiffres.

Cette performance se révèle supérieure aux attentes des analystes interrogés par Dow Jones Newswires, lesquels tablaient sur des ventes en hausse de 22% à 6,43 milliards d'euros.

La croissance organique s'établit à 14%, précise le communiqué du groupe publié mercredi. Ce dernier détient en Suisse notamment les marques horlogères chaux-de-fonnière TAG Heuer, neuchâteloise Zenith, vaudoise Hublot et le joaillier Bulgari, entreprise italienne mais dont le pôle horloger est basé à Neuchâtel.

Le directeur général, Bernard Arnault, avait déjà indiqué lors de l'assemblée générale le 5 avril, que le premier trimestre était "en croissance" sur un an et meilleur que le dernier trimestre 2011.

ATS