Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La revalorisation de la médecine de famille devrait passer par une augmentation de la rémunération des praticiens et une formation spécifique. En collaboration avec les cantons et les médecins, le conseiller fédéral Alain Berset a lancé mardi un plan directeur détaillant les interventions possibles.

Une fois n'est pas coutume, les principaux acteurs se sont assis à une table pour concrétiser la réponse à un problème aigu, a souligné le ministre de la santé. L'échec de la promotion des réseaux de soins, dimanche en votation, "a prouvé une nouvelle fois combien il est difficile de trouver un consensus dans le secteur de la santé".

Le plan directeur, dont les travaux se poursuivent jusqu'en mars prochain au moins, vise deux buts. Il s'agit de résoudre rapidement les problèmes avérés touchant à la médecine de premier recours. La Suisse va au devant d'une pénurie: trois quarts des médecins de famille et des pédiatres iront à la retraite d'ici dix ans.

Le second objectif est de parvenir à convaincre les généralistes de retirer leur initiative "Oui à la médecine de famille". En attendant des résultats concrets, le texte sera maintenu, a précisé le président du comité d'initiative Peter Tschudi.

Tarmed

Les milieux associés au plan directeur ont défini divers axes. Pour les médecins, la question de la rémunération est centrale. Il est donc question de mieux indemniser les analyses rapides auxquelles procèdent les généralistes.

Une révision de la liste des analyses, complété par un chapitre consacré au diagnostic en présence du patient, est prévue d'ici deux ans, a annoncé le directeur de l'Office fédéral de la santé publique Pascal Strupler.

Une refonte du TARMED, le système de tarification des soins, devrait permettre la création d'un chapitre séparé pour les généralistes et les pédiatres. Les prestations techniques fournies par les assistants médicaux devraient aussi être prises en compte de manière adéquate. Cette question risque cependant de susciter des controverses.

ATS