Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des dizaines de milliers de professionnels de la santé, portant pour beaucoup leurs blouses blanches, ont manifesté mardi à Madrid. Ils s'insurgent contre les coupes budgétaires qui frappent le secteur de la santé et la volonté du gouvernement régional de privatiser des hôpitaux et dispensaires.

"La santé ne se vend pas, elle se défend", pouvait-on lire sur la banderole déployée en tête des manifestants qui sifflaient et agitaient des milliers de petites pancartes.

"Les coupes dans la santé tuent" et "On vend la santé" pouvait-on lire sur les pancartes, ainsi que le "NON" accompagné d'une paire de ciseaux devenu le symbole des manifestations contre la politique de rigueur menée en Espagne.

"La population ne devrait pas avoir à payer pour une santé privée", explique Veronica Sanchez, une pédiatre de l'hôpital Severo Ochoa venue manifester avec ses jeunes amies.

Les 75'000 salariés de la santé publique de Madrid et sa région avaient été appelés à manifester pour marquer la fin d'une grève de deux jours, qui reprendra à nouveau les 4 et 5 décembre. Les spécialistes ont, eux, appelé à une grève illimitée.

Coupes dans la santé

Cible de leur grogne: les coupes ordonnées par le gouvernement régional de Madrid, de droite, pour 2013 dans la santé publique et la privatisation prévue de six hôpitaux et 27 dispensaires sur les 270 de la région. Ces économies s'ajoutent à celles déjà annoncées par le gouvernement espagnol, lui aussi conservateur.

Engagé dans une cure historique de rigueur, le gouvernement de Mariano Rajoy entend économiser sept milliards d'euros (8,43 milliards de francs) par an dans le domaine de la santé, un effort qui se répercute sur les finances des régions, en charge de ce lourd budget.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS