Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les comprimés antitabac "Champix" destinés aux personnes qui souhaitent arrêter de fumer ne sont pas remboursés par les caisses maladie. Le Tribunal administratif fédéral (TAF) a rejeté un recours du groupe Pfyzer.
En 2008, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) avait refusé la demande du géant pharmaceutique américain, qui voulait que son nouveau produit figure dans la liste des spécialités à la charge des caisses. Saisi d'un recours, le TAF confirme le veto.
Il rappelle que l'assurance obligatoire des soins prend en charge les coûts des médicaments destinés à traiter les maladies. La dépendance à la nicotine ne peut être considérée, selon le TAF, comme une atteinte à la santé équivalant à une maladie.
Elle n'entraîne pas non plus d'effets comparables à ceux que provoquent la dépendance à l'alcool ou à la drogue. En règle générale, fumer n'empêche pas de pouvoir vivre normalement en société, relève le TAF, qui n'exclut cependant pas, sous certaines conditions, une prise en charge des traitements de désaccoutumance au tabac.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS