Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les prix des médicaments génériques demeurent nettement plus élevés en Suisse que dans des pays européens comparables. Pour ce qui des produits originaux sous brevet, les consommateurs helvétiques sont moins bien servis que dans quatre des six Etats de référence.
Ces résultats ressortent de la comparaison des prix 2010 réalisée par l'organisation faîtière des caisses maladie santésuisse et les associations de branche de l'industrie pharmaceutique Interpharma et vips. Les tarifs ont été confrontés à ceux pratiqués en France, Allemagne, Autriche, Danemark, Pays-Bas et Grande-Bretagne
Les 200 médicaments originaux brevetés générant le plus fort chiffre d'affaires sont en moyenne 6% plus chers en Suisse. L'an dernier, la différence était de 9%, d'après les groupes d'intérêts.
Génériques deux fois plus chersS'agissant des génériques, les Suisses restent aussi nettement défavorisés. Si l'on se base sur les 250 principes actifs générant les plus forts chiffres d'affaires, les génériques coûtent en Suisse près du double que la moyenne des pays de comparaison.
La progression de ce segment en Suisse s'est limitée en 2009 à 3,9% sur le marché des médicaments remboursés par les caisses maladie, contre 10,1% en 2008, avaient indiqué en janvier vips, Interpharma et IMS Health. Le marché des génériques a atteint 449 millions sur un volume de 3,9 milliards.
Seul avantage pour les consommateurs suisses, les médicaments tombés dans le domaine public sont moins coûteux que dans les pays de référence. Mais l'étude ne porte que sur les médicaments prescrits par un médecin, a indiqué à l'ATS Sven Krause d'IMS Health.
Les contre-douleurs, comme l'aspirine, ne sont pas du tout pris en compte. Au total, quelque 69% des médicaments qui ne sont plus protégés par un brevet ont été examinés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS