Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le cocktail de médicaments donnés à Michael Jackson la nuit ayant précédé sa mort était la "recette d'un désastre" annoncé, a affirmé un expert médical durant le procès du médecin du "roi de la pop". Le docteur Conrad Murray est poursuivi pour homicide involontaire.

La décision de Conrad Murray de donner au chanteur deux sédatifs puis du propofol - un anesthésiant que Michael Jackson utilisait comme somnifère -, ajoutée à plusieurs erreurs dans les soins prodigués, ont "réuni toutes les conditions" pour entraîner la mort du chanteur le 25 juin 2009, a estimé le docteur en soins intensifs devant la cour supérieure de Los Angeles.

Le médecin Conrad Murray, 58 ans, est poursuivi pour homicide involontaire pour la mort de Michael Jackson, provoquée par "une grave intoxication au propofol", combinée aux effets des sédatifs lorazepam et midazolam, selon l'autopsie. En cas de condamnation, il risque jusqu'à quatre ans de prison.

ATS