Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Marcel Hirscher a fait un carton plein aux finales de la Coupe du monde de Méribel. Après les globes du classement général et du géant, l'Autrichien s'est adjugé avec panache dimanche celui du slalom.

Au contraire des deux autres, ce troisième globe n'allait vraiment pas de soi. Avant l'ultime slalom de l'hiver, le skieur de Salzbourg accusait en effet un retard relativement conséquent de 55 points sur Felix Neureuther.

Mais l'Allemand, victime d'un gros coup de frein en première manche, a dû se contenter d'une 12e place dimanche. Et comme Marcel Hirscher, lui, n'est pas du genre à faire des cadeaux, il est allé remporter la course, s'imposant haut la main avec 0''83 d'avance sur l'Italien Giuliano Razzoli.

Pour Felix Neureuther, ce dénouement est évidemment amer, et d'autant plus que c'est la troisième année consécutive qu'il termine la saison en tant que dauphin de Marcel Hirscher dans la hiérarchie du slalom. Il pourra toutefois se consoler en se disant qu'il a échoué face à un coureur d'exception qui, à 26 ans seulement, compte déjà neuf globes à son palmarès (4x général, 3x slalom, 2x géant).

Seul Suisse qualifié pour cette finale en slalom, Daniel Yule ne s'est pas éternisé. Le Valaisan, qui s'élançait pour la première fois parmi les quinze premiers, a été éliminé au début du premier tracé. A sa décharge, le skieur du val Ferret n'a pas été le seul à connaître le même sort lors d'une manche initiale disputée dans un épais brouillard.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS